Le conseil municipal d’Argelès-sur-Mer examinait, jeudi soir, en séance publique, les propositions de budgets pour 2019 (Principal, port, lotissements, camping).
Renaud BOISVERT (PS) et le conseiller régional Guy ESCLOPE (PRG) ont été les seuls conseillers municpaux à intervenir en dehors d’Antoine PARRA, maire d’Argelès-sur-Mer.

Sur chacun des votes le résultat a été similaire :
15 voix (port et camping) ou 16 votes favorables aux budgets présentés, 12 contre et 2 ou 1 abstention(s).
Même si ces votes ont eu lieu à bulletins secrets, trois élus de droite ont systématiquement voté avec Antoine PARRA. Sans aucune prise de parole, sans explications.
Une fois de plus : Brigitte de CAPELE, Bernard RIUS (représentant local du parti « macroniste » La République en Marche) et Laurent MADERN volent au secours du maire actuel… Que peuvent en penser les 22 % d’électeurs qui leur avaient fait confiance, en 2014, pour s’opposer à la liste de Gauche menée par Pierre AYLAGAS et dont faisait partie un certain Antoine PARRA ?
Parce que le plus incroyable c’est que ce trio a  toujours voté contre tous les budgets depuis 2014, mais qu’il vote pour depuis que l’encore maire actuel a été condamné, en avril 2018, par le Tribunal correctionnel de Perpignan, pour avoir construit illégalement un bâtiment dans sa propriété familiale puis une piscine sans permis…
Si ces inqualifiables representants de la droite argelesienne avaient voté comme avant, Antoine PARRA aurait été  mis en minorité.
On se demande bien ce qui les motive. Un peu de calinothérapie ? C’est vrai que ce n’était pas le fort de Pierre AYLAGAS et, peut-être, quelques projets d’avenir… Très prochainement, la rédaction de Ouillade.eu sera en mesure de vous éclairer là-dessus. Ouillade.eu sera très attentive à la portée de délibérations et décisions à venir.

A suivre.