Suite à la séance publique du Conseil Municipal d’Argelès-sur-Mer, qui s’est tenue hier, en soirée du jeudi 30 août 2018, l’Opposition issue de la Majorité municipale tient à recadrer Antoine PARRA (ex-PS), tient à préciser les faits suivants :

A propos de l’avis rendu par la Chambre régionale des comptes…

Réponse de Jean-Patrice GAUTIER, 1er adjoint, au nom du groupe de 9 élus de la Majorité municipale PS-PCF-Divers Gauche, au maire Antoine PARRA.

« Monsieur le maire,
Dans un communiqué de presse diffusé le vendredi 3 aout par votre cabinet, vous écrivez :
« Sans surprise, la Chambre régionale des comptes a validé la totalité des comptes administratifs de la commune non approuvés lors du conseil municipal du 28 juin dernier ».

C’est sans surprise pour nous aussi, car nous avons rejeté ces comptes, non par défiance, mais dans le seul but d’alerter les Argelèsiens, à travers les médias, sur la situation dans laquelle vous vous trouvez, et rappeler, que le 12 avril dernier, un jugement du tribunal correctionnel de Perpignan vous a ordonné de démolir un gîte illégalement construit, dans lequel vous résidiez tout aussi illégalement.De plus, maire en fonction ,vous avez construit illégalement une piscine.

Notre but est atteint, les Argelésiens commencent à connaître la vérité.
Ils ne la connaissent pas tous encore, mais ça viendra, comptez sur nous.

Dans un média local, vous nous traitez de « frondeurs ».
Vous vous trompez, cette appellation ne nous correspond pas!
Les frondeurs, sont des personnes qui s’élèvent contre l’autorité du prince;
Nous, nous nous élevons contre votre indignité à assurer votre fonction, c’est fondamentalement différent.

Revenons à ces comptes administratifs, dans ce communiqué, vous dites aussi :
« Cette validation totale et sans réserve souligne la qualité et la sincérité des comptes administratifs présentés par le maire à son conseil municipal ».

Personnellement, je n’ai rien lu de tel dans le courrier émanant de la Chambre Régionale des Comptes.
Mais ce satisfécit que vous lisez à travers les lignes, nous le recevons aussi.
Nous avons participé et, à la réflexion et, à la réalisation des projets de 2017.
Comme vous, concernant ces comptes, nous ne doutions pas, de leur sincérité. »
Jean-Patrice GAUTIER.