« Mes chers collègues.
Je souhaiterais dire un mot sur les logements pour les travailleurs saisonniers .
En début de mandat  nous avions réuni plusieurs fois des représentants du monde économique d’Argelès dont les présidents d’associations de commerçants.
Tous avaient appelé notre attention sur les difficultés rencontrées par les employés saisonniers pour se loger.
Et par voie de conséquence , parfois des difficultés pour recruter les meilleurs professionnels.
Il nous était apparu juste d’apporter UNE RÉPONSE POLITIQUE CONCRÈTE À UN PROBLÈME ÉCONOMIQUE ET SOCIAL.
C’est pourquoi nous avons ensemble déjà voté par 2 fois en conseil municipal les 23 février et 31 août 2017,  non seulement le principe mais le financement de 25 mobil homes pouvant accueillir de manière confortable 50 saisonniers ayant chacun une chambre et des sanitaires individuels .
Cet ensemble aurait été installé sur un terrain municipal situé contre le camping municipal.
Le coût a été estimé à environ 560 000 euros tous logements et aménagements annexes compris.
Nous avons obtenu officiellement une subvention de l’État de 150 000 euros , une subvention de la région de 100 000 euros, merci à nos collègues conseillers régionaux Cathy Flouttard et Guy Esclope , et une subvention de l’Europe dans le cadre du programme LEADER via le Pays Pyrénées Méditerranée de 50 000 euros .
Il ne restait donc à notre charge que 260 000 euros que nous pouvons financer par un emprunt sur 7 ans.
Ceci représente un remboursement annuel d’environ 40 000 euros .
Les recettes , discutées avec nos partenaires entrepreneurs d’Argelès , étaient calculées sur la base d’un loyer mensuel par personne de 400 / 450 euros par mois.
Ce qui à Argelès l’été est très raisonnable.
La prise en charge revenant aux employeurs.
Ceci représente une recette annuelle de 60 000 euros en calculant du 15/6 au 15/9 sur la base de 400 euros par mois.
Ce qui permettait de rembourser l’emprunt et de bien faire fonctionner l’ensemble.
Je regrette qu’aucune suite n’ait été donnée d’autant que ça n’empêche en rien des initiatives privées par ailleurs.
Merci pour votre attention ».