« Dans le cadre de la crise sanitaire du COVID-19, le Gouvernement a imposé le confinement de la population ainsi que la fermeture de certaines activités. Ce fut le cas pour le Joa-Casino d’Argelès-sur-Mer, qui verse à la Commune un loyer annuel de 7 773,07 €. N’ayant pu accueillir de clients, pendant la durée de fermeture administrative, il est proposé au Conseil Municipal d’exonérer le Joa-Casino, au prorata temporis de la période de fermeture ».

C’est la délibération (point n°4 de l’ordre du jour) que le maire Divers-Gauche Antoine Parra a présenté, hier soir, en séance publique du conseil municipal. Délibération qui a été votée par les élus de la Majorité municipale avec le soutien de l’opposant David Triquère (Divers-Droite).

En revanche, les élus du groupe d’Opposition mené par Charles Campigna s’y sont opposés fermement, celui-ci déclarant en substance « Qu’il fallait faire AUSSI un geste pour les commerçants qui réclament une exonération des taxes municipales sur les terrasses publiques attenantes à leurs établissements, pour la durée du confinement… Eux-aussi, eux surtout, ont souffert du confinement imposé par le Gouvernement (…). Sans notre aide, certains d’entre eux ne s’en sortiront pas ! ».