« La vieille droite la plus bête du monde » (très fière d’être la seule au monde) répond à l’auteur de l’article paru dans l’Ouillade le 29 octobre dernier.

 

« Oui nous avons voté certes la « fameuse » délibération qui permet à monsieur le maire d’améliorer le centre ville d’Argelès-sur-Mer pour le bénéfice de tous. Nous voulons dire que nous n’interviendrons pas dans la querelle qui agite la majorité socialo-communiste du conseil municipal. Cette rupture entre « vieux copains » nous ferait largement sourire si elle n’était préjudiciable à l’intérêt d’Argelès-sur-Mer et des Argelésiens. Oui, nous avons voté pour une délibération qui permettra à Argelès-sur-Mer de se développer et de devenir une ville où il fait bon vivre. Nous sommes étonnés de constater que les élus qui se sont abstenus avaient adopté le principe de ces aménagements lors de délibérations passées. Souhaiteraient-ils le déclin de leur commune ? Nous rappelons que l’aménagement d’une ville n’est ni de droite, ni de gauche. Il concerne essentiellement et uniquement les habitants de ladite ville ».

 

Les conseillers municipaux : Brigitte de CAPELE, Laurent MADERN et Philippe RIUS.