(Communiqué)

 

Charles Campigna, conseiller municipal d’opposition, nous communique avec prière d’insérer :

 

-« Bilan 2021 du transport l’Argelésien (deux mini-bus) qui a fonctionné de juillet à décembre 2021. Et les prévisions pour toute l’année 2022.
Au 31 décembre 2021, et pour six mois seulement, le déficit s’élève à 295 083,31€.
Le déficit pour 2022 va s’élever à 722 246,67€.
A la fin 2022, le contribuable argelésien aura déboursé de juillet 2021 à décembre 2022
1 017 329,98€.
Pour le maire, Antoine Parra, « le service public a un coût et je suis fier de rendre ce service de transport aux Argelésiens ».
Or, cette régie municipale argelésienne n’est pas seulement un gouffre financier insupportable, mais un amateurisme de gestion et une totale incompétence du maire. Sans doute la Régie de Transport la plus chère de France !
Je conseille aux élus de la Communauté de communes Albères – Côte Vermeille – Illibéris (CC-ACVI) de regarder au plus près les dépenses de leur institution. Car au final c’est toujours le peuple qui paye ».

 

 

 

Charles Campigna, élu d’opposition au sein du conseil municipal d’Argelès-sur-Mer.