Confinement oblige : en positionnant des barrières le long du front-de-mer pour interdire l’accès du public à la plage, la municipalité d’Argelès-sur-Mer semble n’avoir pas pris en compte la situation des habitants à l’année, riverains des pinèdes qui bordent le sable et qui, qui si l’on s’en tient strictement à la signalisation municipale mise en place, ne peuvent donc plus sortir de chez eux… alors que la règlementation en vigueur suite à la crise du COVID-19 autorise : « des déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile (…) ».

Il va de soi que la commune devrait préciser sur tous les panneaux d’interdiction : « sauf pour les riverains » ! Cela relève de la pure logique. Sachant que celles et ceux qui sortent de leur habitat doivent être munis d’une attestation de déplacement dérogatoire, sur laquelle figure entre autre la date, l’heure et le domicile. Et voilà, c’est aussi simple que cela, dans la vraie vie !

A suivre.