L’idée est venue de l’un de nos contributeurs rédactionnels et, le moins qu’on puisse écrire, c’est qu’elle a fait réagir, même si l’info n’était pas totalement dépourvue d’écaille.

Parmi les réactions, nous privilégierons celle de Charles Campigna, élu de l’Opposition au Conseil Municipal d’Argelès-sur-Mer (récit de la séance municipale rapporté par le conseiller municipal lui-même)…

 

Il faut savoir que lors du dernier Conseil Municipal, au chapitre des questions diverses, Charles Campigna est intervenu sur la possibilité de la Majorité municipale d’implanter le marché artisanal dans le bois des Pins centre plage bois qui est classé. 

Valérie Picot, élue de ladite Majorité, a déclaré : « Il est exact qu’on envisage  d’implanter le marché artisanal dans le Bois des pins, mais nous le déciderons la semaine prochaine en concertation avec les commerçants du marché artisanal ». 
Charles Campigna lui a répondu : « Le Bois des pins est classé je m’opposerai à cette possibilité ».

Antoine Parra, le maire : « Nous avons très envie que le marché artisanal s’installe au Bois des pins, et nous le proposerons avec beaucoup d’insistance. Vous voyez ce que je veux dire. Ce bois est un espace vert remarquable non pas par sa qualité environnementale ou écologique mais par son emplacement de six hectares au bord de la mer et là c’est unique. Beaucoup ont un fantasme de ce bois qui est classé. La biodiversité est très pauvre, ce bois apporte de la fraîcheur et absorbe du carbone et s’est très bien. Quand à croire que c’est un espace fragile quand a sa biodiversité sa valeur écologique non ».
Laurent Fabre, élu de la Majorité municipale : « On va emmener de la vie dans le bois des pins »
Charles Campigna : « Je suis contre qu’on implante des commerces dans le bois des pins, aujourd’hui des chalets et demain qu’en sera t’il ? ».
 
Aucun autre élu n’a pris la parole sur ce sujet, même pas les grands défenseurs de l’environnement de la majorité municipale comme Bernard Ducassy ou Stéphane Pinéda entre autres. Mais aussi David Triquère, pourtant élu de l’Opposition. Aucun commentaire. 
Il n’y a pas eu de vote, mais il est clair que la décision est prise par toute la Majorité du maire d’implanter le marché artisanal dans le Bois des pins. 
Une pétition en ligne pour la défense du bois des pins va voir le jour prochainement. 
 
La proposition de la liste « Argelès c’est vous », emmenée par Charles Campigna, proposait lors des dernières élections municipales un jardin jeux d’enfants écologique gratuit dans le Bois des pins…
Charles Campigna : « Des jeux d’enfants gratuits ouverts toute l’année avec des pôles selon les âges. On aurait eu le plus grand jardin d’enfants gratuit du département, de quoi attirer les familles nombreuses de proximité sans débourser un centime. Naturellement, les commerces aux alentours en auraient profité toute l’année avec des parkings gratuits. 
Que le bois soit classé ou pas, là n’est pas le problème. Que l’on puisse implanter des commerces dans ce bois me révolte. Quand on aime Argelès on le prouve. C’est comme dire à une femme je t’aime, et la faire cocu ! »
Et vlan ! C’est pesé et emballé aussitôt !