A chaque fois c’est pareil, on croyait, on pensait avoir tout vu : eh bien non !

Dans l’après-midi du lundi 3 août, avant-hier, deux touristes quinquagénaires originaires de la région parisienne n’ont pas hésité à saccager une pharmacie – en renversant notamment toutes les étagères et en détruisant les présentoirs – située à Argelès-plage.

Toute la scène d’une violence extrême a été filmée par les caméras de télésurveillance à l’intérieur de l’officine et elle est spectaculaire. L’agressivité des deux hommes en dit long sur « l’ensauvagement de la société » récemment décrié à juste titre par le ministre de l’Intérieur, Gérard Darmanin.

S’attaquer à une pharmacie, c’est comme brûler une bibliothèque ! Certains patients présents qui ont assisté à la scène se sont dit « terrorisés, tétanisés, horrifiés » par l’agressivité des deux énergumènes ; « c’est une chance qu’il n’y ait pas eu de blessé… Un client de la pharmacie a tenté de s’interposer pour calmer la situation, ils ont failli le rouer de coups ».

Ces deux-là voulaient se faire rembourser un aérosol qui ne fonctionnait plus… après l’avoir laissé tomber.

Les gendarmes sont rapidement arrivés sur les lieux pour appréhender les deux casseurs, qui n’ont pas hésité à proférer des menaces de mort avant leur interpellation. Plainte a été déposée. Ils devraient être convoqués devant la justice au printemps 2021. Etonnant quand même que vu la gravité des faits ils ne fassent pas l’objet d’une comparution immédiate…