Ce samedi 9 avril 2016 en matinée, à 10h, l’association de défense de l’environnement, FRENE’66, sera présente à la cave coopérative pour « débattre et constater le bétonnage de plus en plus irresponsable de la commune d’Argelès-sur-Mer ».

Selon ses dirigeants : « Une des plus grandes et plus belles communes du littoral, Argelès-sur-Mer, est en train de devenir « Argelès-Béton »

Il sera surtout question de l’urbanisation du « Camp del Caball » et de l’expropriation des propriétaires pour en faire une zone industrielle… Il sera également question de permis de construire octroyés du côté de la Cérigue… Marc MAILLET, dont on connaît son attachement pour l’environnement et l’intérêt général – surtout dans le domaine agricole – n’est pas homme à se laisser dévier de ses convictions.

 

Alors que partout ailleurs sur le littoral roussillonnais les municipalités ont mis un terme au bétonnage de leur façade maritime, à Argelès-plage les élus continuent d’autoriser la construction d’immeubles (R + 3 niveaux !) sur le front de mer du territoire de la commune d’Argelès-sur-Mer. Il y a urgence à ce que la Ville revoit son PLU. Les élus argelésiens en ont-ils conscience ?