Communiqué de presse de Louis Aliot (FN), député français au parlement européen…

– « Les autorités financières andorranes viennent de prendre le contrôle de la BPA (Banca Privada d’Andorra), accusée de blanchiment d’argent pour le compte d’organisations criminelles internationales en provenance de Russie et de Chine pour des centaines de millions de dollars.

L’INAF (Institut national andorran des finances), chargé de réguler et de superviser le secteur bancaire, a donc pris la décision de prendre la direction de la banque au vu de ces accusations graves et circonstanciées obligeant la Banque d’Espagne à prendre également le contrôle de Banco Madrid, filiale de BPA en Espagne. Il est à noter que cette banque qui a des filiales en Espagne (UE), Suisse, Luxembourg (UE), Panama ou Uruguay, était déjà mise en accusation dans l’affaire de corruption dite – affaire Jordi PUJOL -, ancien dirigeant du gouvernement autonomiste catalan et figure emblématique de l’indépendantisme.

Le Président de la république française, Coprince d’Andorre, doit demander d’urgence une enquête sur le système bancaire andorran car ces affaires de corruption et de suspicions de blanchiments portent atteinte à la moralité de la cosuzeraineté et nuisent à la qualité de nos relations avec ce peuple ami.

Au moment où des négociations s’ouvrent entre l’Etat andorran et l’UE, je renouvelle mes demandes auprès de la Commission européenne d’utiliser tous les moyens de droit et d’investigation afin d’assurer la totale transparence dans ces affaires qui mettent gravement en cause le système bancaire andorran ».