(Communiqué)
-« Samedi dernier 19 février, à Amélie les Bains, Madame le maire Marie Costa a encore organisé, avec la complicité de Nicolas Garcia, maire d’Elne et vice-président du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales) et de Samuel Moli, membre du Groupe Socialiste au Conseil Régional d’Occitanie et maire de Saint André, une manifestation de soutien au séparatisme Catalan (photos ci-jointes extraites de la page facebook de la mairie).
Voici l’article de presse qui annonçait l’évènement :
Madame Costa utilise la page Facebook de la mairie à des fins personnelles, précisant même être vice-présidente du Consell per la Republica, association séparatiste catalane dont une antenne est immatriculée dans les Pyrénées Orientales (association mère dirigée par Carles Puigdemont, en fuite de la justice espagnole).
Depuis son élection à la mairie, Marie Costa n’a de cesse de revendiquer son appartenance à un pays imaginaire, la Catalogne, et à se moquer de l’Etat français en permanence, tout comme Nicolas Garcia.
Ces élus utilisent leurs fonctions à des fins séparatistes puisqu’ils expriment publiquement être catalans. Ne mentionnons même pas l’argent des contribuables locaux et du département. Monsieur Garcia autorise et encourage que des résolutions du conseil municipal soient exprimées en catalan, ce qui est interdit par notre Constitution.
Qu’attend une nouvelle fois l’Etat français pour agir ? Pourquoi laisser faire une œuvre de destruction lente et programmée de l’Espagne par des français (ce qui ne nous concerne qu’indirectement mais n’est pas sans impacts), mais surtout un affaiblissement considérable de l’Etat français dans un de ses départements si loin de Paris ?
Merci de bien vouloir vous saisir de ce problème. Le séparatisme catalan enseigne le catalan dans les écoles primaires et maternelles du département. Cela n’est pas innocent ».
Les Français(es) de l’Association Catalunya Peuple d’Espagne