Communiqué de presse

« La ville d’Amélie-les-Bains/ Palalda coule, le maire ne veut pas l’entendre.

En réponse à l’article paru dans le journal « L’Indépendant » le 20 avril 2017relatif au budget d’Amélie les bains-Palalda, les élus de l’opposition réagissent.

La confusion règne, en premier lieu le titre incompréhensible « Le taux d’augmentation est de zéro ». Quel taux ? Quelle augmentation ? Le taux de discernement en effet fait cruellement défaut!

On se croirait au pays de Candy… tout va bien… La réalité est toute autre: la voici.

Une capacité de financement inexistante, une épargne nette négative depuis trois ans qui empêche tout investissement. Même les réparations courantes des bâtiments communaux et églises séculaires en pâtissent.

9 millions d’euros de dette

14 millions d’emprunt et plusieurs millions d’euros de patrimoine immobilier bradé sur les mandatures du maire actuel, mais nous cherchons encore les investissements marquants. Comparativement, seulement sur ces mêmes années 26.5% de subventions ont été obtenues, alors qu’on aurait pu s’attendre au minimum à 50%.

Pas de schéma directeur, pas de politique de ville, mais des voeux pieux grandiloquents, toujours les mêmes depuis 16 ans. On commence tout, on finit rien.

63% du budget de fonctionnement est dévolu aux charges de personnel, nous devrions comme beaucoup être aux alentours de 50à 55%.

Et cerise sur le gâteau, Monsieur le maire pratique l’emploi senior… même très senior.  Après un emploi de 2 CDD à la mairie, une personne de 71 ans a été à nouveau engagée à l’Office du Tourisme avec un nouveau CDD. Si bien qu’au lieu d’embaucher des jeunes, on préfère prendre des copains qui cumulent retraite et salaires. Cherchez l’erreur.

Amélie-les-Bains/ Palalda prend l’eau de toute part et le capitaine du bateau n’a qu’une hâte , d’être élu aux législatives, partir vite en regardant le bateau couler avec ses occupants ».