Amélie Source d’Avenir communique :
« Allo, les pompiers épisode 2
Lors des cérémonies du 11 novembre, Alexandre REYNAL* inaugurait une stèle en présence de Monsieur le Sous-préfet. Trois jours plus tard, les Améliens recevaient une lettre de candidature municipale signée « votre maire, vice-président du Conseil départemental », une confusion des genres logiquement prohibée. C’est maintenant une visite du Sous-préfet en présence d’un groupe restreint sans que le reste de la majorité municipale, et plus grave encore, les membres de l’opposition, n’en soient même avertis. Objet de ce coup de pouce pour le moins discutable, l’éternel dossier de l’hôpital militaire ! Histoire de bien servir la soupe et la campagne au maire sortant, le représentant de l’Etat n’a pas hésité à promettre un déclassement « rapide » du site au mépris de deux cents ans d’histoire thermale et au prétexte qu’il s’agirait d’une ruine ! Les services du patrimoine apprécieront…

Rappelons que ce site magnifique a été laissé ouvert aux quatre vents pendant des années sans aucun arrêté de péril de la part de la mairie actuelle. Miraculeusement, il a été fermé la veille de la visite du sous-préfet ! La loi électorale aurait-elle changé ? La Préfectorale, fleuron français de l’administration territoriale, serait-elle devenue une amicale de VRP ? La neutralité, donc la grandeur de l’Etat, un mirage réservé aux concitoyens les plus crédules ? Toujours est-il que l’Etat par l’entremise de son représentant soutient ouvertement le candidat – encore- PS sortant. Qu’en dira le ministère de tutelle ? Wait and see… ».

 

*Alexandre Reynal, maire socialiste d’Amélie-les-Bains-Palalda.