(Communiqué)

 

-« Algérie : le Hirak un combat d’actualité

Le 18 février 2021, le président Algérien a annoncé la grâce de plusieurs dizaines de militants politiques lors d’un discours à la nation prononcé sur « ORTF algérien ». Des annonces faites à la veille du second anniversaire du Hirak qui a permis de chasser du pays l’ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika. Comment ne pas voir dans de telles annonces, une énième manipulation du pouvoir en place afin de calmer toutes formes de velléités du peuple algérien ?
Une décision saluée par le président français Emmanuel Macron pour légitimer cette nouvelle mascarade du pouvoir.
Rappelons que ces citoyens ont été accusés d’être des « auteurs de crimes liés aux technologies de l’information et de la communication ».
Depuis des années, chaque tentative d’avancée démocratique tente d’être muselée par une mafia d’Etat qui ne cherche qu’à faire taire un peuple en quête de liberté. Le président Tebboune lors de son investiture avait évoqué sa volonté de transformer radicalement l’Algérie, parlant même d’Algérie Nouvelle.
Qu’en est il aujourd’hui ?
La réalité est hélas bien triste. Le pays connait une crise économique sans précédemment, aggravé par la crise sanitaire. L’absence d’infrastructure sanitaire moderne a même contraint le chef de l’état algérien à s’exiler en Allemagne pour être soigner. Rien n’a changé dans la vie du citoyen algérien si ce n’est d’avoir découvert le voile sur une corruption qui gangrène le pays depuis des années.
Face à ce constat, le peuple algérien continuera à résister malgré une répression terrible qui enferme chaque jour militants des Droits de l homme, opposants politiques et journalistes.

Le Collectif franco-algérien 66 continuera de soutenir ce peuple qui n’aspire qu’à vivre et à ne plus survivre, à chasser un pouvoir corrompu jusqu’à la plus simple des localités. Le Hirak a permis d’allumer un feu qui ne s’éteindra que lorsque l indépendance du pays sera retrouvée ».

Collectif franco-algérien 66