Faisant suite à l’article de Pierre Aylagas, maire d’Argelès-sur-Mer, député socialiste de la 4ème circonscription, président de la communauté de communes Albères/ Côte Vermeille, à propos de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, Lionel Nadal (UDI), adjoint au maire UMP de Port-Vendres et élu communautaire en charge de la communication, nous prie dinsérer :

« Dans le journal local daté du dimanche 24 août 2014, le maire dArgelès-sur-Mer, président de notre communauté de communes et député, Pierre Aylagas, affirme que la mise en place de la réforme des rythmes scolaires voulu par sa majorité présidentielle, avait é acceptée à l’unanimité des maires et élus du conseil communautaire. Ceci est faux.

Il est donc important de préciser que Jean-Pierre Roméro (UMP), maire de Port-Vendres et 1er Vice-président de la Communauté de Communes Albères/ Côte Vermeille (CCACV), ainsi que les élus communautaires Port-vendrais à la CCACV, Jacqueline Daider et moi même, se sont clairement opposés à la mise en place de cette réforme.

Jean Pierre Roméro sest à plusieurs reprises exprimé lors des conseils communautaires et réunions de bureau pour en dénoncer le coût astronomique, critiquer sa mise en place arbitraire et faire part de l’opposition tant des parents d’élèves que du personnel enseignant de notre Commune.

Jai moi même indiqué lors d’un conseil communautaire le mépris total de cette réforme envers les enfants, les horaires de temps scolaire de début et milieu daprès-midi demeurant inchangés et au contraire alourdis d’une demi journée supplémentaire. Mon intervention na pas été contredite par le président qui mavait même donné raison.

Bien évidemment, Jean-Pierre Roméro, dans un esprit communautaire a travaillé par la suite de concert pour que lapplication de cette réforme non désirée et non consentie soit la plus favorable possible pour nos enfants.

Il nous semblait important de préciser ce point ».