Si certains députés (plus précisément 102 sur les 577 que compte la République Française) brillent par leur absence à l’Assemblée Nationale, ce ne serait pas le cas pour les quatre députés – François Calvet (UMP), Mme Jacqueline Irlès (UMP), Daniel Mach (UMP) et le docteur Fernand Siré (UMP) – des Pyrénées-Orientales qui seraient plutôt du genre assidu lors des débats au sein de l’hémicycle ainsi que dans les commissions dont ils sont membres, selon « Regards citoyens ». Ce collectif d’étudiants et de jeunes actifs « surveille » désormais la présence de nos élus nationaux au Parlement et publie chaque année un classement des députés en fonction justement de leur assiduité dans l’hémicycle.
« Regards citoyens » épingle cependant six élus en Languedoc-Roussillon : Max Roustan (UMP/ Gard), Jacques Bascou (SRC/ Aude), Jean-Claude Perez (SRC/ Aude), Gilles D’Ettore (UMP/ Hérault), Jacques Domergue (UMP/ Hérault) et André Vézinhet (SRC/ Hérault). En fonction de leur absentéisme démontré, et selon le nouveau règlement de l’Assemblée (adopté dans la foulée de la révision constitutionnelle de 2008), les députés absents plus de deux fois par moi en commission, le mercredi matin, se voient infliger une retenue sur leurs indemnités égale à 25 % de leur indemnité de fonction. Pour les six députés précédemment cités, cette retenue financière oscillerait entre 355 euro et 1 065 euro.
Au plan national, Patrick Balkany (UMP), Arnaud Montebourg (PS) et Jean-François Copé (UMP) remporteraient la palme de l’absentéisme.