« La Voz de Galicia » est un quotidien espagnol détenu par la Corporacion Voz de Galicia. Il a été fondé en 1882. « La Voz de Galicia » est le journal ayant le tirage le plus élevé en Galice, et arrive au 8e rang en Espagne par son tirage parmi les quotidiens d’information générale. L’article en question a fait le buzz tout ce week-end sur les réseaux sociaux dans la Péninsule ibérique.

En France, les propos publiés ci-dessous entraîneraient automatiquement leurs auteurs devant un tribunal.

C’est d’ailleurs ce que vient de faire le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui a saisi ce week-end la justice contre une ex-élue de La République En Marche (LaREM), pour « provocation à la haine », en vertu de l’article 40 de procédure pénale. Le ministre met en cause plusieurs messages d’Agnès Cerighelli, conseillère municipale de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), ex-LaREM donc, contre la candidate LR à la mairie de Paris, Rachida Dati, et la candidate du PS à Marseille, Samia Ghali.

Le ministre met en cause plusieurs messages de ladite conseillère municipale qui avait tweeté notamment « Vouloir que Paris et Marseille soient dirigées par des maghrébines de confession musulmane, c’est trahir la France, son identité et son histoire ».

Pour Christophe Castaner « s’habituer à ce genre de dérapage, rester impassible face à des propos aussi répugnants, c’est faire gagner la haine et reculer la République (…) ».