(Communiqué)

 

 

L’Association Énergie TGV communique concernant l’article paru dans le journal L’Indépendant daté du 13 mars 2021 et intitulé : « Projet d’aéroport international en Andorre »

 

-« Loin de nous l’idée d’interférer dans la décision de l’Andorre, avec deux co-princes et un gouvernement, la chambre de commerce est assez grande pour décider de son développement.
Cependant une phrase à retenu toute notre attention : « la Principauté n’est accessible uniquement que par la route ». Le réchauffement climatique et le « Green deal Européen », imposant la fin des énergies fossiles, le chemin de fer nous est apparu comme étant également une solution. Avec des ambitions différentes ne serait ce que pour Perpignan et Barcelone, voire Montpellier.

Après réflexion, nous avons retenu une solution côté Puigcerdà. La solution, en faire une sorte de continuité (côté Pas de la Case étant trop accidenté). Enfin nous avons également voulu profiter de l’effet Train Jaune (voir schéma).

Nous n’avons pas représenté le tracé Latour de Carol-Puigcerdà. Pourtant cette ligne existe encore à écartement international mais est coupée sur 50 m environ avant Puigcerdà. Une remise en état s’impose donc. Le reste de la ligne entre Puigcerdà et Andorre-la-Vieille est à créer. Nous proposons une ligne à écartement international avec des arrêts à Bellver de Cerdanya, Martinet, et La Seu d’Urgell en respectant l’alimentation électrique et la signalisation européenne.

Par ailleurs, nous pensons que le train jaune devrait être prolongé jusqu’à Perpignan (en voie métrique) à fin d’éviter la correspondance de Villefranche-de-Conflent qui est une perte de temps considérable. Enfin, il serait intéressant d’exploiter un matériel de transport plus performant. Andorre-la-Vieille serait ainsi desservie de Perpignan, de Toulouse, et de Barcelone avec une émission de CO2. beaucoup moins importante.

Nous restons ainsi dans la prédiction de Louis Armand : le chemin de fer sera le moyen de transport du 21e siècle s’il arrive à s’extraire du 20e… ».

 

 

Le président de l’Association Énergie TGV
Claude Auger.