Réunion constitutive autour des quatre maires des communes concernées : André Pla (La Palme), Jean Desmidt (Caves), Patrick Tarrius (Fitou) et Jean Jacques Lopez (Salses)

Ce vendredi 2 mars 2012 a vu, en mairie de Fitou (département de l’Aude), la création d’une association régie par la loi du 1er juillet 1901 dénommée « association pour une LGV médiane mixte » (LGV MM), par les communes audoises de La Palme, Caves, Fitou et… de la commune des Pyrénées-Orientales, Salses-le-Château.

Ladite association a pour but de :
– Lutter par tous les moyens qu elle jugera utile de mettre en œuvre y compris d’ester en justice pour une LGV Mixte passant par le faisceau dénomme « option médiane » à l’exclusion de tout autre notamment celui dénomme « option littorale » ;
– Aider et promouvoir des projets ferroviaires notamment le ferroutage structurant mais surtout respectueux de la vie des habitants, des résidents, de l’activité et des projets économiques et sociaux des communes
– de fédérer les initiatives des personnes morales et physiques qui se reconnaissent dans les objectifs de l’association et qui le souhaitent.

Peuvent adhérer à cette association toutes les personnes morales ou physiques (particuliers, associations…) qui approuvent l’objet de l’association et se reconnaissent dans ses objectifs. Les collectivités territoriales (Région, Conseil général, EPCI, Communautés d’agglomération et de communes, Communes), peuvent être membres solidaires.

Lors de cette assemblée générale constitutive les participants ont élu coprésidents les quatre maires des communes concernées par ces problèmes.

Les statuts seront déposés en sous-préfecture de Narbonne (le siège étant en mairie de Fitou), le jeudi 8 mars 2012, à 10h, par l’ensemble du bureau de l’association accompagné par les premiers adhérents.

Dans les jours qui viennent, l’association va interpeler toutes les parties impliquées dans ce projet de LGV (Etat, Région, Départements) et aussi les communautés de communes, communes et parlementaires, ainsi que tous les candidats aux élections présidentielles et législatives.