Autrefois marché de plein vent, l’espace accueille désormais plusieurs restaurants et il y en a pour tous les goûts : cuisines asiatiques, méditerranéennes… à savourer sur place ou à emporter. Il y a même un vignoble colliourenc, le domaine Manya-Puig, qui depuis l’an passé y a ouvert un authentique comptoir, avec dégustation possible.

Les lieux, situés à équivalente distance de la plage et du célèbre bois de pins, sont spacieux, agrémentés de terrasses ombragées et confortables, et facilement accessibles grâce à un précieux parking d’une vingtaine de places.

Denys, Maria et leur fils Joe : le trio mythique aux commandes du restaurant « c’ça ksé bon » ! Ces boulimiques du travail sont au taf 7 jours/ 7 de Pâques à (presque) Toussaint. Vous y dégusterez en terrasse, au comptoir  ou à enlever des sandwiches longs comme des jours sans pain et tellement bon (laissez-vous emporter par les Panini !) et autres accompagnement de frites fraîches. Mais, au-delà de leur carte de salades gourmandes et de tapas, c’est bien pour leur « poulet à la portugaise » que leur fidèle clientèle n’hésite pas à faire le détour depuis les villages de Saint-André, Sorède, Palau ou encore Villelongue. Et puis, il y a l’Ambiance : un climat de copains d’abord à toute heure de la journée, même lorsque la canicule invite davantage à la sieste… Boire (avec modération) un rosé pétillant Casal Mendes 10,5°  (vinho de Portugal) ou un vin de Baixas (Dom Brial) à leur terrasse : c’ça ksé bon !

 

 

Juste à côté, « La paella de la mer », un établissement saisonnier fondé par Ingrid, d’origine allemande, connait lui aussi un grand succès, surtout parmi les amateurs du genre car c’est bien dans la paella valencienne originelle qu’Ingrid s’inspire pour concocter ses bons petits plats (à consommer sur place ou à emporter également). Plat emblématique traditionnel à base de riz rond, cuisiné dans à l’ancienne dans une poêle, la paella se décline ici dans de nombreuses variantes, notamment avec un excellent « riz noir », dont l’étonnante saveur issue du tour de main magique de la maîtresse des lieux n’a pas fini d’éveiller vos sens, à commencer par celui du goût. Pur instant de bonheur

A Argelès-plage, les goélands connaissent les bonnes adresses culinaires… Là où ils sont, c’est bon signe pour passer à table !

Inimitables, incontournables… Le duo en cuisine et en terrasse du restaurant thaïlandais, « Thaï Siam », un esprit et un art culinaire uniques qui reposent sur une certaine « zénitude » dont Jed – ici à gauche confortablement installé dans son fauteuil en osier, quelque part (dans sa tête) entre l’isthme de Kra et le Maenam Chao Phraya – a le secret et, surtout, le privilège dans ces temps très courus de haute saison estivale. Ce restaurant est, tout simplement : magique ! C’est excellent, mais prenez votre temps (en patience) ; vous ne le regretterez pas !

Les divinités veilleront jalousement sur votre bien-être le temps de votre repas, à l’heure du déjeuner ou du dîner. Les bons petits plats sont ici aussi à savourer sur place ou à emporter

Au comptoir du Domaine Manya-Puig – où les vendanges viennent à peine de commencer sur les hauteurs de la si belle Côte Vermeille – vous trouverez une gamme de vins prestigieux, au caractère bien trempé : de 8€ la bouteille (75cl) de muscat sec à 19€ la bouteille de Banyuls Mathilde (8 ans d’âge), en passant par la Cuvée Julie (un Banyuls vieilli plein soleil) à 15€ : l’offre proposée est correcte. Elle est surtout représentative de l’Excellence issue des vignerons « de aqui » ! Contacts : domaine.manya-puig@orange.fr et par téléphone 04 68 98 02 59 (caveau de Collioure 10h-12h 30 et 14h-19h).