Le restaurant L’Almandin, table gastronomique de l’hôtel 4 étoiles Ile de la Lagune de Saint-Cyprien plage, et propriété de la famille Lormand (chaîne hôtelière Roussill’Hôtels), a perdu son macaron dans l’édition 2012 du Guide Michelin parue avant-hier lundi.

C’est une véritable onde de choc car L’Almandin, depuis la suppression du macaron du restaurant perpignanais Le Chapon Fin (Park-Hôtel), était la plus ancienne table « étoilée » du département des Pyrénées-Orientales. Créé en 1990, L’Almandin avait obtenu son macaron au Michelin dans la foulée, quelques mois à peine après l’arrivée en cuisine du très talentueux chef, Jean-Paul Hartmann.

Pour les gastronomes roussillonnais, épicuriens amateurs ainsi que pour les chroniqueurs culinaires, c’est l’incompréhension totale.

Cela ne nous empêchera pas de retrouver ce chef de cuisine innovant, imaginatif et brillant, le dimanche 25 mars prochain, au 6ème Palais gourmand dressé au parc des expositions de la route de Bompas, à Perpignan, avec sa « Morille farcie d’une mousseline de homard, jus de volaille émulsionné au safran bio catalan de Rodès, chips de patate douce »

Pour ce qui est des autres établissements étoilés du département – Pascal Borell à Maury, Christophe Comes à La Galinette (Perpignan), Bart Thoelen aux Palmiers (Laroque-des-Albères) et Frédéric Bacquié à La Balette (Collioure) – le palmarès de 2011 reste inchangé en 2012.