Jeudi soir, à Perpignan, au Clos des Lys, la table gourmande créée par le traiteur Jean-Claude Vila, pas moins de 220 clients s’étaient donnés rendez-vous pour savourer un repas unique concocté par un duo non moins exceptionnel formé de : Franck Séguret, maître des lieux (et gendre du talentueux Jean-Claude Vila), et Cyril Lignac – tous deux Aveyronnais – le plus médiatique des chefs-de-cuisine français et restaurateurs du moment.

Si, d’un avis unanime, « ce fût là un grand moment culinaire », tellement la qualité des mets et leur présentation furent irréprochables, au point de laisser « un souvenir historique » dans la mémoire collective des participants, en revanche, justement, c’est à propos de la présence à ce festin de certains clients que l’on peut s’interroger : par exemple, des élus qui disent vouloir « réduire le train de vie de leurs communes par les temps de crise qui courent », en allégeant l’organisation de la traditionnelle cérémonie des voeux à la population, en réduisant comme peau de chagrin les subventions à certaines associations, etc-etc.

Et ce d’autant que Franck Séguret a déclaré que « nous aurions pû accueillir au Clos des Lys 500 personnes de plus à ce dîner, si nous avions pû toutes les recevoir (…) » ! Bravo pour la notoriété de Cyril Lignac, que nous n’avons jamais osé mettre en doute. Bravo aussi pour la table du Clos des Lys, que nous considérons à la rédaction d’ouillade.eu être parmi les meilleures de la région Languedoc-Roussillon… Mais : il faut bien l’avouer, dans la 4ème ville la plus endettée de France cela ne manque pas de piquant, non ? Surtout que le prix de la place était de 130 euros, soit un quart du RMI, du RSA… Soit encore 10% du SMIC.