Jérôme Rigaud, Michel Del Burgo et Jean-Paul Hartmann.

Mercredi dernier, Jean-Paul Hartmann (à droite sur la photo), ancien chef étoilé des cuisines de L’Almandin à Saint-Cyprien plage, recevait chez lui, Latour-Bas-Elne, Jérôme Rigaud (à gauche), qui collabora avec lui au restaurant de L’Ile de la Lagune, L’Almandin justement, et qui s’apprête à quitter les cuisines du palace Maradiva à Wolmar (Ile Maurice) pour rejoindre l’Ukraine (après avoir dirigé les fourneaux du Kremlin à Moscou pendant trois ans du temps de la présidence de Dimitri Medvedev), ainsi que l’ex magicien des cuisines de La Barbacane (entr’autre !) à Carcassonne, Michel Del Burgo, qu’on ne présente plus (L’Atelier Robuchon à Hong-Kong, trois macarons au Michelin, etc.-etc.).

Ce fut l’occasion de rencontrer Jean-Paul Hartmann – au mieux de sa forme ! – et d’évoquer avec lui un certain avenir professionnel, à court terme, du côté de Montréal, au Canada, dans la province de Québec… L’ancien prince des fourneaux de L’Almandin, dont on ne cessera localement de s’enflammer avec raison pour le génie culinaire, devrait rejoindre son fils Geoffrey, déjà installé outre-Atlantique depuis bientôt trois années où il excelle dans le secteur de la boulangerie.

Quand à Jérôme Rigaud, qui a effectivement quitté l’Ile Maurice, et qui est également en famille à Latour-Bas-Elne, il s’apprête (demain mardi 3 septembre 2013) à rejoindre la capitale de l’Ukraine, Kiev, « pour ouvrir un grand centre de Bien-Etre pour milliardaires (…). Si tout se passe bien, nous ferons sept ouvertures dans sept pays différents sur huit ans (…) ».

 

Jérôme Rigaud, Michel Del Burgo et Jean-Paul Hartmann, pour des retrouvailles gourmandes à Latour-Bas-Elne.