La salle de l’espace Mandela était bien trop petite pour accueillir tous les invités de la cave « Les Vignerons des Côtes d’Agly ». C’est bien ce que Franck GALANGAU, directeur, est venu nous dire à peine les premiers arrivants envahissaient-ils le site.

C’est dans une joie certaine, que les vignerons de la vallée de l’Agly, venus de tous les villages concernés, se sont retrouvés en ce vendredi 14 décembre, pour une soirée festive autour du cru d’appel : le Muscat de Noël à la belle robe jaune pâle et au nez très intense.

 

Un millésime apprécié par tous

Les avis sont unanimes. Le Muscat de Noël 2018 fera date dans les annales de la cave. Tous les présents avec qui nous avons recueilli l’avis le disent : « Un cru d’exception ». Bravo aux vignerons qui ont apporté, grâce à la discipline de qualité qu’ils se sont imposée, des raisins permettant aux cavistes de vinifier au mieux cette cuvée. Bravo aux dirigeants, avec à leur tête Francis BONNET et Fabienne, qui savent impulser au mieux, dans un contexte pas évident, les orientions, qui permettent les meilleurs résultats.
Est-ce l’implication des vignerons dans le mouvement des Gilets Jaunes lors du barrage filtrant, dont ils ont été les initiateurs à Estagel et par la suite au rond-point nord, qui a apporté cette joie communicative en cette soirée ? Disons qu’elle aura contribué pour qu’il en soit ainsi. Mais les vignerons sont par nature, c’est dans leur gène pouvons nous dire, des hommes qui n’ont pas l’habitude de plier devant l’adversité. Demain, ils continueront à cheminer vent debout, sur un sentier trop souvent semé d’embûches. Ils sauront les surmonter.

 

Les générations se succèdent aux responsabilités

Pour qui a toujours suivi les avancées aussi bien que les reculs de la profession, il était aisé de constater la présence de jeunes générations prêtes à prendre leur part de responsabilité. Ainsi, Alain et les autres, étaient bien là, montrant leur détermination à continuer dans les pas de leurs aînés. Aujourd’hui, ils ont pu constater qu’ils peuvent aussi compter sur leurs amis. Ainsi, Olivier THéPEGNIER, sommelier à la préfecture et bien d’autres qualités, ayant établi domicile dans notre commune, est venu saluer ses amis. L’œnologue de la cave, Jean-Michel BARCELO, était également présent, montrant s’il en était besoin, que les bons résultats obtenus sont avant tout une affaire d’équipe.
En sortant du cadre de la profession, les élus locaux étaient représentés. À cette occasion, la présence de l’un d’entre eux, Pierre CONTET, qui ne manque jamais de participer aux initiatives proposées par la cave tout au long de l’année, est venu prendre un bain de convivialité dans cette ambiance chaleureuse. À souligner la présence de vignerons vinifiant en cave particulière ayant répondu à l’invitation. Cette convergence, étant un gage de plus pour la réussite de tous. À remarquer aussi, la présence de Michel GUALLAR, président de la chambre d’Agriculture des P-O jusqu’en février. Ce dernier soutien la liste conduite par Fabienne BONET pour les prochaines élections à la Chambre d’Agriculture.

Les « Dragons Catalans » et la coupe

Invités dans la préparation de la soirée par Marie-Line, Bernard GUASCH que nous ne présenterons pas, est venu se joindre à la soirée. Il devait préciser dans son allocution, son plaisir de se retrouver dans ce fief treiziste dont il se rappelle les derby de sa jeunesse. « Estagel, n’était jamais simple à jouer. Une équipe au tempérament bien trempé » devait souligner Bernard. C’est cette volonté de gagner qui anime toujours la volonté de nos vignerons. Elle est l’une des formules de base, gage de leur réussite.
Ce fut également l’intervention remarquée par sa simplicité, de Steve MAC NAMARA, traduite par Thomas BOSC sous l’œil attentif de William ME, à la carrure impressionnante. Dommage qu’une sono pour le moins défaillante, n’est pas permis une meilleure écoute des belles paroles prononcées.
Bien sûr, la coupe, photographiée sous tous les angles, trônait dans la salle. Elle devait être le support attendu en cette soirée par de nombreux participants, dont le toujours président de la Chambre, pour immortaliser aussi l’événement de cette victoire.
Puisse-t-elle être le prélude pour de nouvelles distinctions pour la cave coopérative.
Le repas concocté pour les convives et servi dans la continuation de la soirée au « Café du Commerce », devait satisfaire tous les participants. C’est Aurore PéREZ qui a gagné la cave à vin avec son contenu, c’est-à-dire 18 bouteilles des meilleurs crus.
En conclusion, nous pouvons dire : « Initiative à renouveler sur tous les tons, sous tous les angles ».

Joseph JOURDA.