La Confrérie Als Templeres de la Serra

Ce samedi 28 mai 2011, en fin de matinée, sous le soleil du Pays catalan exactement, sur les hauteurs magiques de Banyuls-sur-Mer, Gastronomie en Roussillon et Als Templeres de la Serra, présidées respectivement par Bernard Plane et Jean-Michel Parcé, se sont associées pour le meilleur du goût dans une cérémonie originale (et historique puisque en grand apparat et costumes d’époque !) qui avait pour objectif l’intronisation de Jean Plouzennec et Jean-Claude Vila. Cette manifestation (que vous pouvez suivre en totalité et en exclusivité sur notre vidéo) s’est déroulée dans le cadre exceptionnel de la salle Capitulaire du Mas Reig, haut-lieu de Banyuls-sur-Mer, bien à l’écart des grandes routes touristiques, qui domine toute la Côte Vermeille offrant un panorama unique et sensationnel. Entre ciel et Méditerranée, au milieu de vignes séculaires qui abritent de prestigieuses appellations viticoles plantées dans un terroir fantastique, c’est un véritable trésor de gourmandises qui auréole les mas du cru. Les seuls murs du Mas Reig cultivent des délices, tellement ils sont imprégnés d’une atmosphère, d’une âme, d’un style, qui va de la sobriété zen à une certaine exubérance portée par cette confrérie (Als Templeres de la Serra), si chère au feu docteur André Parcé créateur, en 1983, de l’association Gastronomie en Roussillon et, surtout, internationalement (re)connu pour être le Père-fondateur de l’appellation « Banyuls »…
En choisissant d’intrôniser Jean-Plouzennec et Jean-Claude Vila, deux des plus grands cuisiniers du Languedoc-Roussillon – le premier, originaire d’Olette, a eu jusqu’à deux macarons au Guide Michelin lorsqu’il s’est occupé avec Didier Banyols des fourneaux du restaurant Les Feuillants, à Céret ; le second, Jean-Claude Vila, a, entre autre, créé Le Clos des Lys et dans la foulée révolutionné la table perpignanaise et ses à-côtés – la Confrérie Als Templeres de la Serra, exécutant ainsi le 2ème Chapitre André Parcé, poursuit là une formidable aventure autour de l’expression d’un cépage, d’un terroir et de vignerons qui ont toujours une histoire à raconter, qui ont toujours quelque chose de beau et de bon à à creuser pour la mémoire collective. Sûr et certain que même d’en-haut, André Parcé se sera régalé de vivre ici bas « un grand moment » (c’était son expression préférée lorsqu’il était aux anges…).
La cérémonie s’est prolongée par un repas à La Littorine, plage des Elmes, chez Valérie et Jean Sanac, en présence, entre autres personnalités, de Jean Rède, maire de Banyuls-sur-Mer et ancien vice-président du Conseil général des Pyrénées-Orientales.