Le passage est obligé – pour aller chercher de l’argent aux DAB* ou pour se mettre à table dans les restaurants du quartier piéton -, mais il est de plus en plus insupportable… Les « au courant » de cette traversée rendue nauséabonde à cause des vapeurs d’égouts qui n’hésitent pas à remettre le masque anti-COVID, tant l’odeur qui se dégage dans ce périmètre est insupportable !

Au carrefour piéton de l’allée des Tamarins, de l’allée des Palmiers et de la rue des Oeillets, au centre-plage de la station balnéaire d’Argelès-sur-Mer, le fond de l’air est devenu irrespirable, à tel point que les commerçants sont obligés, régulièrement, d’isoler les bouches d’égout à grille du quartier et tout autre regard de chaussée avec du matériel artisanal, quand cela est encore possible.

Des refoulements récurrents de la station d’épuration ajoutés à des températures caniculaires qui posent désormais un évident problème sanitaire.

Heureusement que les selfies n’envoient que des clichés… sans (les) odeurs !

 

L.M.

 

*DAB = Distributeurs Automatiques de Billets.