Communiqué de la présidence de l’Université Perpignan Via Domitia (UPVD) :

 

« Vendredi 15 février, l’université de Perpignan a été informée de l’existence d’une vidéo postée sur les réseaux sociaux par le vice-président étudiant. La vidéo évoque des suspicions de harcèlement d’un chargé de cours à l’encontre d’étudiantes au sein de la faculté des Sciences juridiques et économiques sans jamais nommer personne.

A ce jour, l’établissement n’a été saisi d’aucune manière, par qui que ce soit, de tels faits présumés.

Dès lors qu’elle serait saisie, l’Université de Perpignan mettrait tout en œuvre pour faire la lumière sur ces allégations et assurer de façon prioritaire la sécurité de ses usagers. L’université s’est en effet dotée de dispositifs d’accompagnement et d’écoute ainsi que de procédures adaptées aux cas de violences sexistes, sexuelles et de harcèlement.

En cas de comportement non conforme constaté, l’université de Perpignan encourage les usagers à se rapprocher de la cellule hébergée par le service de santé universitaire (stop-violences@univ-perp.fr). »