Le 3 juin dernier, dans ces mêmes colonnes, nous relations l’agression dont avait été victime un octogénaire, en pleine journée, dans la rue Courteline, proche de la gare SNCF de Perpignan.

Cette agression avait ému un grand nombre d’habitants du quartier, car la victime était appréciée et reconnue pour ses dévouements et bénévolats.

L’octogénaire se porte bien depuis, d’autant plus et mieux que dans le quartier de la gare les riverains viennent de constater que le dit squat (numéro 21) a enfin été dégagé par les forces de l’ordre.

« La nouvelle municipalité a tenu sa promesse », nous a confié l’un des proches de la victime. Cette information a réjoui tout les habitants et, dès à présent, la rue Courteline est à nouveau fréquentable… Un bol d’air dans un secteur urbain où les incivilités (pour minorer l’ambiance locale) étaient devenues un marqueur du quotidien.