Suite à la parution sur le site Ouillade.eu de deux articles concernant le procès en cours de l’ancien curé de la paroisse Saint-Joseph à Perpignan, l’association diocésaine de Perpignan tient à apporter quelques précisions sur ces articles relatant le procès « Savioz » :

« Dans l’article « procès du curé de Saint Joseph : le huis clos demandé par les avocats des trois  plaignants » ; vous écrivez : « En revanche le témoignage de l’actuel évêque de Perpignan Elne, Mgr Norbert TURINI, est très attendu. Il sera présent au procès. »

Cette information est erronée. Mgr TURINI était évêque de Cahors au moment des faits et de la révélation de l’affaire. Mgr TURINI n’a pas été cité à témoigner devant la cour d’assises et pour cause il n’a rien à voir dans cette affaire. Ce qui est vrai en revanche c’est que l’association diocésaine de Perpignan Elne, qu’il préside, s’est constituée partie civile dans cette affaire et est représentée à l’audience par Me Jean Villacèque qui y défend ses intérêts. Mgr MARCEAU, ancien évêque de Perpignan Elne (2004-2014) et actuel évêque de Nice est lui appelé à témoigner ce jeudi matin.
Dans un premier article vous évoquez une lettre de Mgr TURINI qui aurait appelé « à prier pour le procès ». L’évêque n’a jamais écrit ni prononcé de tels propos.
Enfin vous écrivez dans ce même article qu’après l’arrestation de Jean-Marie SAVIOZ la paroisse de Saint-Joseph a été « abandonnée » ce qui est une information erronée. Elle a bien été confiée à la communauté de la Croix Glorieuse, installée dans notre diocèse depuis plus de trente ans. Cinq prêtres officient dans la communauté de paroisses, qui leur a été confiée par l’Évêque. Les tensions qui pourraient animer la paroisse de Saint Joseph n’ont aucun rapport ni aucun lien avec l’affaire SAVIOZ ».

 

Ci-dessous, un communiqué de Mgr TURINI

 

Communique_ de presse proce_s Jean Marie Savioz