Communiqué de presse.

 

« Le préfet des Pyrénées-Orientales, Philippe VIGNES, tient à rectifier l’information diffusée ce jour dans la presse relative à l’interpellation d’une personne fichée, qui aurait été réalisée à la grande mosquée de Perpignan.
En effet, l’interpellation de cette personne a été réalisée par les policiers de la direction départementale de la sécurité publique le 29 mars, à 23 heures, à Perpignan, rue de la Briquetterie, sur la base d’un signalement effectué par les fidèles fréquentant la salle de prières voisine compte tenu du comportement de l’intéressé.
Sur le plan administratif, à la suite de son placement en rétention par le Préfet en vue de son éloignement du territoire national, la Cour d’appel a ordonné son assignation à résidence dans le Vaucluse, son département de résidence.
Par ailleurs, sur le plan pénal, le parquet de Perpignan est saisi. Ce volet du dossier est couvert par le secret de l’enquête ».

* *