L’homophobie a encore de beaux jours devant elle… à Perpignan en tout cas !

Plusieurs plaintes ont été déposées ces derniers jours pour des propos homophobes tenus sur la voie publique.

Jeudi, avant-hier, c’est devant le bureau de tabac du boulevard Clemenceau qu’un homosexuel connu pour ses engagements associatifs et habitant le boulevard c’est fait insulter, en français et en arabe, traité de pédé, par un individu déjà connu des services de Police pour vols et agressions diverses dans la ville. L’homme n’a pas hésité à brandir un canif pour menacer sa victime en lui reprochant son orientation sexuelle, et ce devant  plusieurs clients médusés.

Vendredi, hier, c’est au supermarché à l’enseigne Carrefour Marquet, avenue Albert-Marcelin, qu’un couple homosexuel s’est fait insulter « de tapette » et bousculer en public. La première victime, connue pour ne pas se taire sur ces propos, a naturellement déposé plainte, d’abord en ligne puis en se rendant au commissariat pour finaliser son témoignage ; le Procureur de la République près du Tribunal de Grande Instance de Perpignan est intervenu dès la connaissance des faits auprès du président de la LGBT+66, lequel a donc été immédiatement et officiellement informé de l’agression.