« Assez d’inexactitudes ! »
 
Sous ce titre, Me Pierre Parrat (UMP), adjoint au maire de Perpignan, communique :
 
« Le Centre Social de Vernet Salanque n’a pas été ravagé par un incendie.
 
La ville a investi dans ce quartier grâce aux financements du PNRU. Un nouveau centre social a été construit et répond parfaitement aux besoins de la population. Il fonctionne toujours et n’a pas été altéré ou détruit contrairement à ce qui a pu être écrit.
 
L’incendie qui s’est déclaré jeudi matin a simplement touché un bureau situé dans un ancien bâtiment de Vernet-Salanque prêté par la ville à une association. Les dégâts ont même pu être limités grâce à l’intervention des pompiers, immédiatement prévenus dès les premières flammes, par les opérateurs du Centre de Vidéo Protection qui les ont repérées à l’aide des caméras installées par la ville.
 
Nul ne connaît l’origine du sinistre et il est prématuré de tirer la moindre conclusion. Les services compétents recherchent l’origine du feu.
 
Il ne sert à rien d’attiser les peurs et de crier à l’insécurité en amplifiant et déformant un fait relativement banal. Il est même irresponsable de propager de telles idées. L’Histoire nous apprend que la diffusion de la peur conduit toujours à l’émergence de comportements irraisonnés et dangereux ».