Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a anoncé ce samedi la suspension du brigadier interpellé dans le cadre de l’enquête sur la disparition de 52,6 kg de cocaïne au 36, Quai des Orfèvres.

« J’ai décidé immédiatement, à titre conservatoire, de suspendre ce brigadier de police », a-t-il déclaré lors d’une brève déclaration place Beauvau, rapporte lefigaro.fr. « Si l’enquête devait confirmer son implication, et dès que j’aurai connaissance des conclusions de cette enquête, je prendrai toutes les sanctions et autres dispositions nécessaires », a-t-il ajouté devant la presse.

Le suspect, 34 ans, et affecté à la brigade des stupéfiants, a été interpellé aujourd’hui vers midi sur son lieu de vacances dans les Pyrénées-Orientales, ont annoncé dans un communiqué commun le préfet de police de Paris et le procureur de la République, confirmant une source policière à l’AFP.

Selon cette source policière, il a été aussitôt placé en garde à vue et devait être entendu par les enquêteurs de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la « police des polices », sans doute dans des locaux de son antenne régionale avant qu’il ne soit transféré à Paris.

Le suspect « au profil trouble » a été arrêté alors qu’il faisait ses courses en famille (avec son épouse et leurs enfants) dans un centre commercial de Perpignan, d’où il est originaire et où, surtout, il aurait accumulé un patrimoine immobilier impressionnant : selon les enquêteurs – et avec un salaire mensuel d’environ 2 000€ – le suspect aurait une dizaine d’adresses !
Ce soir la drogue n’a toujours pas été retrouvée.
(captures d’écran TF1)