La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :
« Evolution de la situation et derniers éléments…
Après analyse sur des prélèvements biologiques, le risque de choléra a été écarté.
Un avion assurant la ligne Oran (Algérie) – Perpignan, comprenant 136 passagers, dont 131 adultes et 5 enfants, a été immobilisé à son atterrissage sur le tarmac de l’aéroport de Perpignan suite à une suspicion de cas de choléra sur un enfant de 8 ans de nationalité française.

Cette mesure a été prise conformément au règlement international (règlement IATA) en vigueur pour la prise en charge de passager suspecté de pathologies infectieuses.

 

Moyens mis en place

 

Les services du SDIS en lien avec le SAMU se sont immédiatement portés sur site afin de faire une évaluation médicale de la situation. Conformément aux procédures en vigueur pour ce type de suspicion, le médecin régulateur du SAMU a autorisé les passagers à quitter l’aéronef après avoir appliqué des mesures barrières d’hygiène simples et renseigné une fiche de traçabilité.

 

Le choléra est une infection intestinale aigüe due à une bactérie et sa transmission interpersonnelle nécessite un contact direct ou indirect, par ingestation, avec des matières fécales et/ou des vomissures.
En concertation avec l’ARS (Agence Régionale de Santé), l’enfant malade et sa maman ainsi que les passagers adjacents ont été pris en charge par le personnel médical sur place. L’enfant a été transporté au CH de Perpignan afin de réaliser rapidement un prélèvement biologique permettant de confirmer ou infirmer la suspicion.

 

L’avion va repartir à vide à Oran où le nettoyage/désinfection seront effectués ».