Plusieurs familles originaires des régions BretagneFranche Comté et Normandie, et qui avaient programmé leurs vacances pour le mois d’août dans la station balnéaire de Port-Barcarès, via un site internet pourtant très réputé, ont dû être relogées provisoirement  par la municipalité barcarésienne dès leur arrivée ce matin à destination…

Ces familles – une douzaine d’adultes et autant d’enfants (dont sept en bas-âge !) – avaient versé des arrhes conséquentes à une agence basée dans le département du Nord, à Armentières, afin de réserver leurs séjours sur le littoral roussillonnais, convaincues de s’adresser à un professionnel du tourisme.

Le rendez-vous pour la remise des clés était fixé à ce samedi 4 août 2012, dans la matinée, devant une maison – celle louée – à une adresse précise… Non seulement plusieurs familles se sont retrouvées en même temps, au même moment, à l’adresse indiquée, mais en plus la fameuse maison n’existait pas !

Bref, l’arnaque était dévoilée : plusieurs familles sur le carreau, « à la rue », alors qu’elles pensaient passer des vacances idéales, les pieds dans l’eau au Barcarès.

Prévenue par la gendarmerie, c’est d’abord l’adjointe de permanence déléguée aux Affaires sociales et à la Jeunesse, Marie-Hélène Charles, qui a réceptionné les victimes de cette arnaque, puis qui en a aussitôt informé le maire du Barcarès, Alain Ferrand.

Ce dernier a immédiatement pris l’affaire en main et a ordonné l’ouverture d’une partie des locaux de l’ancien centre France-Télécom, pour y loger provisoirement toutes ces familles escroquées, en attendant de trouver une solution. Cela ne sera pas facile car en cette période de haute saison estivale tous les modes d’hébergement implantés dans la commune affichent complets…