Cette semaine à Banyuls-sur-Mer un fait divers très grave se serait produit, mettant en cause un élu de la municipalité…
Des adolescents de Banyuls à peine âgés d’une quinzaine d’années auraient été menacés avec une arme de poing,  avec menaces verbales… La Brigade territoriale de gendarmerie qui aurait été immédiatement informée, serait intervenue interpellant l’élu municipal en question qui devrait être d’ailleurs convoqué au est convoqué au Tribunal correctionnel de Perpignan dans le courant de cette semaine.
« Le maire et sa majorité étaient-ils visionnaires en commandant des gilets pare balle pour la commune ? », s’interroge l’un des témoins de la scène : « Armes de poing, caméras, matraques et pistolets électriques… Décidément c’est loin d’être le calme plat à Banyuls-sur-Mer… Après un front de mer portant discorde, voila le nouveau cowboy communal ! ».
En effet, souligne encore cet habitant, « en attente d’un calme éphémère, les Banyulencs ont du mal à vivre avec le nouveau front de mer ! Depuis plusieurs mois, amenant désagréments, accidents, perturbations, sans réel avenir touristique, offrant en cadeau un prix final pharaonique porté seul par l’argent des contribuables de la commune ; au regard de la situation des travaux et leur méga retard à l’arrivée des touristes (cachons cette misère), ils seront stoppés prochainement pour la plus grande joie de tous mais, rassurez-vous, ils recommenceront après la fête des Vendanges. C’est promis. Amis(es) Banyulencs, il faut profiter du temps présent ».
J.R.