Après l’hécatombe de place Gambetta, au cœur du village d’Argelès-sur-Mer, où, dans la nuit du vendredi 30 au samedi 31 août, plusieurs véhicules ont été partiellement endommagés ou entièrement détruits par un incendie dont l’origine serait criminelle, d’autres sites dispersés sur le territoire de la commune ont été la cible de sinistres touchant des automobiles, comme en témoigne notre cliché ci-dessus, plane nord en direction de Saint-Cyprien, à proximité du camping municipal Le Roussillonnais :