• Depuis hier matin, une rumeur circule avec insistance concernant une attaque digne du far west dont le célèbre petit train d’Argelès-sur-Mer aurait été la cible… Il n’en est rien ! Et pourtant, la rumeur va bon train !

Aux comptoirs des cafés-restaurants de la station et en terrasses, des témoins n’en finissent pas de raconter l’attaque comme s’ils y étaient, comme s’ils avaient assisté à la scène… Et parmi ces témoins, des personnalités localement reconnues pour leur fiabilité ! Très, très étonnant, surtout lorsque l’on sait que c’est entièrement faux !

Mais la rumeur est tenace : elle décrit une attaque en règle qui aurait eu lieu au rond-point de Valmy, ou au Racou, avec des passagers qui auraient été gazés par des bandits de grand chemin avec des bombes lacrymogènes, pour être ensuite entièrement dépouillés de leurs effets (portefeuilles, téléphones portables, etc.-etc.).

On vous le répète une bonne fois pour toutes : tout cela est imaginaire. De la pure invention !

C’est en tout cas ce qu’affirme Marc Elalouf, le patron de la Société qui gère Le Petit Train d’Argelès-sur-Mer, qui nous a affirmé et confirmé qu’il n’était « pas au courant de la moindre violence contre l’un de ses trains » dont le réseau de transport irrigue une grande partie du territoire de la commune d’Argelès-sur-Mer. Il nous a juré qu’aucun de ses trains n’avait été pris pour cible, lundi dernier, contrairement à tout ce qui se dit en ville…