Selon une source proche de l’enquête, les faits auraient débuté vers 4h ce samedi matin, dans les allées piétonnes d’Argelès-plage : un seul individu (selon la caméra d’un des commerces ciblés par le pyromane) aurait – tout le long d’un parcours entamé dans l’allée Jules-Aroles, à partir du Parking Caraïbes (front de mer), puis en suivant dans l’allée des Tamarins en direction ensuite du village – incendié plusieurs devantures de magasins de textiles et d’accessoires de mode, ainsi que la terrasse du restaurant « La Maison », pour boucler sa boucle au village avec l’incendie de conteneurs.

Mis à part une boutique de babouches qui a été complètement détruite, fort heureusement les autres commerces n’ont pas eu à souffrir d’importants dégâts. Le restaurant « La Maison » a d’ailleurs rouvert ses portes tout à fait normalement ce midi.

A chaque fois, il semblerait, l’individu – dont les agissements on le répète ont donc été captés par la caméra de vidéo-protection d’un des commerces  visés –  procédait de la même façon : il allumait un feu devant une boutique à partir de cartons et de poubelles récupérés dans les rues piétonnes.

Dès 8h ce matin, après la Gendarmerie Nationale venue constater les sinistres, plusieurs élus argelésiens (Isabelle Moreschi, Renaud Boisvert…), ainsi que Marc Badia, président de l’Office municipal d’Animation (OMA), et Patrick Pienne, président de l’association des commerçants et artisans d’Argelès-plage (ACAA), étaient sur place pour évaluer la situation.

Ces événements, qui auraient pu avoir des conséquences tragiques – en effet les feux allumés ont touché des commerces dont certains sont déjà habités à l’étage par des employés saisonniers – ont rappelé de mauvais souvenirs aux acteurs de la vie touristique argelésienne exerçant dans ce secteur : on se souvient que l’an passé, dans des conditions similaires de départs d’incendie, au cœur de la saison estivale, deux commerces étaient partis en fumée : « Le fou du bois » et la discothèque « Le Silver »…