La préfecture des Pyrénées-Orientales à Perpignan communique :

 

 

« Un affaissement de la Route Nationale 116 a été identifié au mois de mai dernier, au droit du barrage du Riubanys, en aval de la commune de Villefranche-de-Conflent

 

 

Une surveillance a immédiatement été mise en place par la DIR Sud-Ouest, pour suivre précisément l’évolution du phénomène. Des mesures de préservation immédiate ont été prises : un alternat de circulation pour préserver la zone, des travaux de renforcement du mur de soutènement de la route, l’abaissement du niveau de la retenue puis sa mise en transparence jusqu’à l’achèvement des travaux de réparation.

Des investigations complémentaires ont été conduites, de manière conjointe par le gestionnaire de la route, la DIR Sud-Ouest, et par le gestionnaire du barrage, la SHEMA. Elles ont consisté à des inspections des remblais routiers par sondages et par radar, et à des inspections de la retenue, ayant nécessité la vidange du barrage au début du mois d’août.

Grâce à ces analyses, les experts ont pu déterminer que l’affaissement de la chaussée provient de cavités évolutives présentes dans les remblais de la route. Ces cavités, d’une taille conséquente de plusieurs m³, sont provoquées par des circulations d’eau importantes.

Or, sous la zone d’affaissement, une résurgence a été constatée, dont le débit, très important, est en lien direct avec le niveau d’eau dans la retenue du Riubanys. Des fuites conséquentes de la retenue vers le remblai de la RN 116 ont été révélées. La présence et le caractère évolutif de ces cavités, et notamment de celles présentes plus profondément encore dans le terrain naturel, à des profondeurs allant jusqu’à 11 à 12mètres, s’explique également par la nature du massif rocheux de la rive droite de la Têt, fortement fracturé et karstifié.

Les fluctuations du niveau d’eau dans ces fractures et ces karsts favorisent la dissolution du carbonate de calcium, ce qui provoque la création ou l’élargissement des cavités existantes.
Plusieurs interventions sont désormais planifiées ».