Communiqué de presse

« TRACE TGV : OÙ SONT NOS REPRESENTANTS ?

Le dernier  Comité de pilotage « COPIL – tracé TGV » s’est déroulé à Montpellier ce mardi 23 juin. Nous apprenons par les médias que le tracé Rivesaltes – Le Soler est validé,  qu’un phasage est prévu pour sauvegarder momentanément la gare centre, que la gare de Rivesaltes ne se fera pas et que le tracé se rapproche d’Espira-de-l’Agly.

 

A ce COPIL, le département était représenté par le Conseil Départemental et  l’Agglo Perpignan Méditerranée, mais 48 heures après aucun des responsables n’est venu nous expliquer :

 

Comment ils ont défendus notre département, quel a été leur position, leur vote comment ont-ils pu accepter cette décision, pourquoi ils n’ont pas quitté la table des négociations ?

 

Non, tous les jours on nous parle des petites phrases de l’un, de l’autre pour préparer les élections régionales de décembre 2015 et,

 

Dans le même temps au lieu de valider le tracé Montpellier – Perpignan,

 

Le COPIL annonce : le tracé Montpellier – Barcelone destructeur de territoire, sans Perpignan,  sans gare sur le tracé avec  en cadeau Espira-de-l’Agly, ce qui porte à cinq sur sept le nombre de villages fortement  impactés en plaine du Roussillon sur un tracé de 15 km, totalement inutile, qui dans le temps confortera Perpignan comme un lieu de passage sans intérêt, ce qui accentuera ses difficultés.

 

Nous attendons plus d’information pour analyser la situation dans sa globalité et porter un jugement, mais dès à présent nous invitons nos élus à notre réunion publique ce mardi 30 juin  2015 à 18 h 45 au foyer rural de Baho, pour une séance de rattrapage, afin qu’ils viennent expliquer à la population les éléments positifs de cette situation en Roussillon, ainsi le point sera fait avant le Comité Partenarial du 10 juillet prochain à Lattes ».

P/Le bureau de PMCV

Michel  SEMPERE