(Communiqué)

 

 

-« En 2020 le préfet a été informé par lettre des irrégularités et des risques dans le site des Gouleyrous dans la rivière du Verdouble (commune de Tautavel) où un drame vient d’être évité de justesse.
Cette lettre associative indiquait notamment :
« Il est à noter également que ce plan d’eau recèle des dangers particuliers notamment dans la partie des gorges rocheuses avec des rochers à fleur d’eau où se pratiquent des plongeons comme nous avons pu le constater. Obligation est faite à notre commune de signaler les dangers qui excèdent ceux contre lesquels les intéressés doivent normalement se prémunir. (…) ».
L’Administration tant communale que préfectorale ne pouvait ignorer ni les risques sur un site surfréquenté ni la caractère illégal du parking payant.
Nos associations s’interrogent sur le refus de l’Etat de constater l’infraction pénale au code de l’urbanisme d’un parking construit sans autorisation alors même qu’un procès verbal a été établi par les services de la DDTM.
Concernant le risque sanitaire, depuis octobre 2021, une Déclaration d’Utilité Publique du préfet a été mise en place pour la protection des captages d’eau potable. La totalité du plan d’eau se trouve dans le périmètre de protection.
Dans ces conditions, il nous parait invraisemblable (L’Indépendant du 5 août 2022) que la préfecture ainsi que l’Agence Régionale de Santé (ARS) étudient une solution de baignade sur ce site ce qui serait contraire aux dispositions du code de santé publique.
Nous attendons aussi des réponses précises de l’ARS et de la préfecture sur les déclarations et les initiatives du maire de Tautavel pour contourner la règlementation avec un affichage qui suggère clairement que la baignade est autorisée sur un côté de la rivière ».