« Le Temps qui vient
N’allez pas croire qu’un cadran solaire, soit juste un gadget, c’est bien au contraire le symbole à la fois de la maitrise du temps et de la connaissance scientifique ancestrale qui a permis de connaitre le mouvements des astres et du soleil.  

Ce signal à la sortie de l’autoroute, signifie que l’on entre sur un territoire qui a fait du solaire sa marque de fabrique. C’est le territoire du premier four solaire en 1900 (en cours de reconstruction à Sorède), de la centrale Thémis depuis peu réhabilité par le Département, du laboratoire PROMES du CNRS à Perpignan et Odeillo,  du pôle de compétitivité DERBI, de la seule école d’ingénieur française en énergies renouvelables à l’UPVD, de l’ Agglo de Perpignan, lauréate européenne pour l’utilisation du solaire et consacrée lundi dernier à l’Elysée  « territoire à énergie positive »…et très modestement du siège de Tecsol qui emploie une quarantaine d’ingénieurs dans le solaire.   

Tout cela valait bien un signal, qui de plus,  a donné du travail (exclusivement) à des entreprises locales, pour un prix, dont l’ordre de grandeur est proche de celui des autres ronds-points ! Il faut vivre avec son temps, entrer dans l’heure solaire (au propre comme au figuré). Nous n’avons pas fini de parler du cadran de  Perpignan-Rivesaltes , car très modestement il est le symbole du temps qui vient… »  

 André Joffre, directeur de Tecsol