Bureau du Parc naturel marin du golfe du Lion

 

Sous la présidence de Michel MOLY et en présence du préfet maritime Vice-amiral d’Escadre Yves JOLY et de Josiane CHEVALIER, préfète des Pyrénées-Orientales, le bureau du Parc naturel marin du golfe du Lion s’est réuni, le 17 décembre 2015, à Port-Vendres.

 

Photo : Marie Sauget / Agence des aires marines protégées

Avis simple favorable concernant l’organisation du concours de pêche sous-marine, Trophée IVARA 2016

Ce concours est organisé chaque année par la Fédération nautique de pêche sportive en apnée (FNPSA). Il rassemble une soixantaine de binômes et huit navires dédiés à la sécurité. Pour son édition 2016, la FNPSA a choisi le site de l’anse de Paulilles, sur la commune de Port-Vendres.

La zone retenue pour le déroulement de la compétition comprend deux sites classés en zone Natura 2000. Conformément à la réglementation, une évaluation des incidences Natura 2000 a été réalisée et déposée à la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM). Cette dernière a sollicité l’avis du bureau du Parc naturel marin du golfe du Lion afin de déterminer les impacts potentiels de cette compétition sur les habitats et les espèces, ainsi que la compatibilité de l’événement avec la mise en œuvre du plan de gestion du Parc.

L’étude de l’évaluation des incidences n’a pas relevé de risques majeurs pour les espèces et les habitats sensibles et précise que des mesures (interdictions et recommandations) sont prises par l’organisateur pour limiter les impacts potentiels.

Ces mesures et le travail de sensibilisation effectué par la FNPSA pour les faire respecter, concernent aussi bien les pilotes des bateaux que les chasseurs sous-marins et sont inscrites dans le règlement intérieur du Trophée IVARA. La FNPSA s’est assurée que ce règlement, signé par tous les compétiteurs, est conforme à la réglementation en vigueur et à la charte de bonne pratique des concours de pêche du Parc naturel marin du golfe du Lion.

Pour rendre son avis, le bureau a également eu accès à un résumé des statistiques fournies par la Fédération après chacune de ses compétitions. Les résultats confirment que le déroulement de ce concours de pêche de la FNPSA est en accord avec la charte.

Compte-tenu de ces éléments, le bureau prononce un avis simple favorable pour l’organisation du Trophée IVARA en mars 2016 à l’anse de Paulilles.

Le Parc continue de s’investir pour et avec les acteurs locaux

L’équipe technique du Parc est chargée de mettre en œuvre les mesures qui ont été adoptées dans le plan de gestion, en matière de protection de l’environnement ou encore de développement durable des activités. Qualité de l’eau, aménagements et infrastructures, activités nautiques… La réunion du bureau du Parc a été l’occasion pour l’équipe de dresser un premier bilan de l’année 2015 et de présenter quelques éléments du plan d’actions de l’année à venir.

De par un ancrage territorial fort du Parc, les projets qui sont menés par les agents se font en lien étroit avec les acteurs locaux. C’est le cas notamment de la Réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls, avec laquelle la coopération s’accroît, pour permettre une meilleure mutualisation des compétences et des connaissances.

La proximité de la frontière espagnole permet également à l’équipe du Parc élabore, dans le cadre d’un programme européen INTER-REG POCTEFA concernant la zone transfrontalière catalane, le projet « Nostra Mar », autour des enjeux du patrimoine culturel maritime, matériel et immatériel et de patrimoine naturel incluant des notions de transmission de savoirs, de perception, d’actions de sensibilisation auprès des enfants, etc.

Le Parc a également obtenu avec des laboratoires de recherche, un financement de la fondation de France. Le projet, intitulé SAFRAN, impliquera de nouveau les acteurs locaux pour réfléchir de manière prospective au devenir du territoire marin, dans un contexte de changement global.

Une newsletter sera mise en place dès l’année prochaine afin de donner une meilleure lisibilité aux actions du Parc et d’expliquer plus en détail les projets dans lesquels l’équipe technique est investie.

Lancement d’un appel à projets en 2016 pour la petite pêche côtière

Grâce à la richesse halieutique des eaux du Parc, plusieurs activités de pêche y coexistent. Parmi elles, l’activité de pêche dite aux « petits métiers » est prépondérante et répartie le long du littoral du Parc. Environ 170 espèces ont été recensées dans les captures, dont 22 sont plus particulièrement ciblées par les pêcheurs. La diversité des espèces ciblées, des activités et des produits est une des clefs de voûte d’un système de gestion durable des ressources et de consolidation socio-économique de la filière.
Le bureau a validé le cahier des charges du premier appel à projet du Parc qui sera lancé courant 2016. Il a pour objet de renforcer la viabilité socio-économique des entreprises de pêche artisanale, grâce à un soutien financier à des projets encourageants l’innovation dans les circuits de vente « courts » et la création de nouveaux produits de la pêche. Parmi les projets pouvant bénéficier de ce concours financier : étude de marché, aide à l’investissement pour des équipements, mise en valeur d’un nouveau circuit de commercialisation, aide à la formation, etc. Cet appel à projets sera ouvert aux entreprises de pêche professionnelle ainsi qu’aux autres structures du secteur telles que les associations ou encore les prud’homies.

Le cahier des charges de l’appel à projets 2016 sera accessible sur le site internet du Parc naturel marin du Golfe du Lion en janvier 2016.