La mairie de Port-Vendres nous communique avec prière d’insérer :

 

 

« A l’instar des rivages de la Côte méditerranéenne, les plages de la Côte Vermeille, celles de Port-Vendres y compris, viennent d’être atteintes par les galettes et particules d’hydrocarbure. Les constats ayant été faits par les services de gendarmerie et la Police Municipale, on ne peut que déplorer l’arrivée de ces particules nocives sur nos côtes. Un appel à la plus grande prudence est lancé envers les citoyens par les autorités préfectorales relayé par les mairies. Un arrêté du maire interdit l’accès aux plages et il est formellement interdit d’intervenir de manière spontanée pour le nettoyage, des mesures spécifiques étant mises en place. Le traitement de cette catastrophe écologique et environnementale est en cours ».