L’association Port-Vendraise « Les Chantiers de la Mémoire » présidée par Stéphane Plaquin lance son premier grand projet de mise en valeur du patrimoine communal en se mobilisant sur un site remarquable, le Fort Mailly. Construit au XVIIIe siècle par le comte De Mailly, ce bâtiment militaire surplombe l’entrée du port de la cité de Vénus. Les murailles du fort Mailly ont été détruites en 1944, par les bombardements de l’armée Allemande. Depuis 1991, les vestiges de cet édifice sont inscrits à l’inventaire du Patrimoine Historique. Propriété de la commune de Port-Vendres depuis décembre 2012, les membres de l’association ont proposé à cette dernière la réalisation d’un chantier de mise en valeur du site en faisant appel au bénévolat. A ce jour, un projet de partenariat est en cours d’élaboration afin de fédérer les intervenants potentiels : mécènes (fonds financiers), bénévoles, entreprises privées, associations locales, services municipaux, Éducation nationale, Centre d’éducation renforcée (CER) mais également avec le soutien de l’Armée, ancien propriétaire du site, si cela s’avère nécessaire !

La mise en place de ce chantier s’axe uniquement sur la sécurisation des lieux et la mise en valeur de ce site historique afin que les promeneurs bénéficient d’un accès sans encombres tout en profitant du somptueux panorama.

Ainsi, la première tranche du chantier vise la sécurité de l’ensemble du domaine à travers le retrait de ferrailles disséminées et abandonnées depuis la 2e guerre mondiale. Par ailleurs, certaines murailles seront consolidées et les espaces verts seront débroussaillés.

Ces actions permettront l’évaluation de l’ensemble de ce lieu empreint d’histoire.

Pour Stéphane Plaquin, la référence en matière de valorisation de ruines est sans aucun doute la vieille ville de Gérone, en Catalogne espagnole : « En effet, nos amis transfrontaliers ont instauré une architecture sécurisée et accessible au public, une arborisation et une végétation maîtrisée, un mobilier urbain adapté (bancs, tables, panneaux historiques…) autour des anciens remparts. À terme, Gérone proposera une mise en lumière des lieux avec un éclairage nocturne adéquat ».

Ce projet est l’écho de ce que l’on peut observer dans l’ensemble de l’Hexagone et cette initiative à Port-Vendres ne peut faire que l’unanimité. Bien évidemment, ce chantier fera appel à toutes les compétences en matière d’encadrement. Les bénévoles d’Europe ou d’Amérique sont les bienvenus !

Adhésions et infos : Association « Les Chantiers de la Mémoire » 27 rue Camille Pelletan 66660  Port-Vendres ou Stéphane Plaquin au 06 77 99 91 12.