Communiqué Pacte pour la transition Perpignan Respir’Action devant Collège Jean Macé.

 

 

« Des citoyens du collectif Pacte pour la Transition Perpignan accompagnés par les représentants de la Fédération Départementale des Parents d’Élèves, organisaient ce lundi 27 janvier 2020 en matinée une action visuelle et symbolique à la sortie des classes du collège Jean Macé, situé boulevard des Pyrénées, à Perpignan

 

 

Ce groupe scolaire qui avec l’école primaire Jules Ferry, accueille plus de 900 élèves, est directement exposés à la pollution quotidienne du trafic automobile.

Les boulevards traversant Perpignan sont, avec la voie sur berge et l’autoroute A9, les plus pollués de la ville : ils supportent un trafic de 40 000 véhicules/jour, alors qu’ils devaient être aménagés avec des voies dédiées au bus (prévu dans le plan de déplacement urbain de 2007).
La pollution de l’air et le changement climatique ne sont pas une fatalité.
Le Pacte pour le transition exige des candidats à l’élection municipale de Perpignan, un engagement fort pour une mobilité adaptée aux enjeux de lutte contre la pollution et de la préservation du climat.
Il est inadmissible en 2020 qu ‘une 2X2 voies traverse encore le cœur de la ville exposant les habitants et en tout premier lieu les enfants, à des taux de pollution (NO2 et particules fines) dépassant les normes sanitaires définies.
Les transports sont responsables dans l’agglomération de Perpignan de 60% des émissions de CO2.
Les experts du GIEC et l’ONU appellent à l’urgence d’agir pour freiner le changement climatique.
Les villes disposent de vrais leviers pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.
pacte.transition66@gmail.com

Organiser autrement les déplacements dans l’agglomération pour répondre aux impératifs de santé publique et de préservation du climat, c’est possible.
Plus de 50 ONG nationales engagées dans la transition écologique et la solidarité se sont unies au sein du Pacte pour la Transition afin de proposer un programme de mesures concrètes à mettre en œuvre par les communes.
Le collectif Pacte pour la Transition 66 s’inscrit dans cette initiative et demande aux candidats aux municipales de Perpignan d’adopter un programme d’action sur la mobilité permettant de contenir le réchauffement climatique et de réduire drastiquement la pollution de l’air.
Satisfaire à de tels objectifs implique la mise en œuvre de politiques publiques volontaristes qui réorientent la priorité d’usage du domaine public pour disposer d’une offre alternative à la voiture au service de tous les citoyens ; 25% des ménages perpignanais ne possèdent pas de voiture.
Synthèse des propositions pour Perpignan :
-réduire le trafic routier et l’espace dédié aux transports motorisés en ville. -priorité aux mobilités actives : extension de la zone piétonne du centre-ville, continuité et maillage de toutes les pistes cyclables protégées. -étoffer l’offre de transports en commun, notamment avec des lignes en site propre : BHNS ou Tramway. -contribuer à concrétiser la complémentarité des réseaux de transports en commun, intégrant l’étoile ferroviaire. -tarification sociale des transports en commun adaptée. -un transport de marchandises et de logistique de proximité adapté et régulé. -interdire le survol de la ville par les avions. -sortir la commune du syndicat mixte propriétaire de l’aéroport.
Propositions détaillées :
1-manifeste 66 « Pour une mobilité soutenable pour tous ».
2-Pacte pour la transition
mesures 14-15-16-17 Agir pour toutes les mobilités alternatives à la voiture solo
-14. Renforcer l’offre, l’accès et l’attractivité de transports en commun sur le territoire.
-15. Donner la priorité aux mobilités actives (marche, vélo) dans l’espace public.
-16. Limiter la place des véhicules les plus polluants et des voitures individuelles en ville.
-17. Développer une logistique urbaine du transport des marchandises adaptée aux caractéristiques de la commune ».

 

pacte.transition66@gmail.com