Communiqué de presse.

 

« Mas Déu, Château de Castelnou… sont à vendre, d’autres comme les caves coopératives ou la maison Fabréga à Bages sont menacées de destruction.
Des pans entiers de notre patrimoine culturel ou industriel sont en danger. Depuis de longs mois, nous alertons les pouvoirs publics, la population sur ce sujet et nous rejoignons l’analyse du président de l’ASPAHR : Jean Bernard MATHON.
C’est la vitrine de notre territoire ! Le patrimoine garantit l’authenticité, l’Histoire et le caractère du Pays Catalan. Notre architecture typique permet de nous distinguer de nos voisins. Voulons-nous devenir un département quelconque, sans repères ?
Il est temps que les différentes institutions publiques (région, conseil départemental, Agglos…) des mécènes et des entreprises privées s’engagent à pérenniser ses bâtiments. Le coût de la réhabilitation est dérisoire, à côté des retombées économiques et touristiques. Le tourisme culturel pèse entre 8 et 20% des parts du marché touristique et forcément des emplois maintenus.
Comme nos caves coopératives, celles-ci font partie intégrante de notre identité et de nos communes. Au lieu de systématiquement les raser, il serait plus judicieux de leur donner une seconde vie en devant un musée, un espace de coworking, un marché de producteurs, une structure consacrée à l’art, des logements… Nombreuses solutions sont viables et rentables. Surtout qu’en 2015, le tourisme industriel pesait 13 millions de personne… Le maintien de ces bâtiments permet d’élargir notre offre touristique, sur un temps plus long.
Nous appelons la population à se mobiliser à travers des collectifs et des pétitions pour préserver « cette richesse », qui a traversé les siècles. Et nous espérons la coopération rapide entre les différentes institutions publiques et privées, pour restaurer ces biens ».
#Agissons !
www.agissons.org
agissons66@gmail.com