Pour le plus grand bonheur des partisans de la déviation, maintenant nous y sommes.
La cave 1910 est finie de démolir. Les derniers blocs sont tombés arrachés par les engins dont la particularité est de mettre à bas en très peu de temps, le labeur d’années de travail.
Si les démolitions ne sont pas encore commencées pour les bâtiments restants, nul doute possible sur l’aboutissement de ces travaux.
Bientôt, les démolitions céderont la place aux constructions. Le pont sur l’Agly entre autre, à hauteur du rond-point en venant de Cases-de-Pène à l’entrée du village. La chaussée, qui, comme les plans l’indiquent, sera longée par un trottoir et une piste cyclable.
Restera à mesurer l’impact de la déviation sur la vie du village, les commerces restant.
Et déjà une question sur bon nombre de lèvres : « ne regretteront nous pas les moments où de temps à autre, des embouteillages venaient émailler les journées et finalement venaient rompre la monotonie de vies bien établies ».
L’avenir parlera n’en doutons pas. Mais il sera ce que nous en ferons. N’en doutons pas non plus.

Joseph JOURDA.